Comprendre la SCPI

Investir dans une SCPI permet de bénéficier de nombreux avantages. Il faut toutefois retenir que toutes les SCPI ne distribuent pas des revenus complémentaires.Donc, il existe différentes catégories de Sociétés Civiles de Placement Immobilier à connaître. Il s’agit généralement des SCPI de rendement, des SCPI fiscales, sans oublier les SCPI de plus-value.

Simulateur SCPI

Simulez votre investissement en SCPI en ligne

Quel serait le montant de votre investissement ?

Vous pouvez investir en SCPI dès 300 €. Même si cet argent n'est pas bloqué, vous devez considérer que la somme sera investie sur au moins 10 ans.

Continuer

Sur combien d'année souhaitez-vous investir ?

Une durée minimale de 10 ans est conseillée, mais la durée moyenne de détention des parts de SCPI est de 22 ans : les investisseurs choisissent en général de percevoir des revenus complémentaires sur le long terme.

années

Rendement (TDVM) de votre placement SCPI

Le TDVM moyen était de 4,35 % en 2018. Vous pouvez changer ce taux pour mieux le faire correspondre aux SCPI que vous auriez repérées, mais nous vous conseillons de rester dans une fourchette réaliste entre 3 % et 6 %.

%
Retourner

Vos hypothèses

Montant
Durée années
TDVM %
Frais %
Rev.capital %

Aperçu du résultat

INVESTISSEMENT INITIAL :
GAIN BRUT DES LOYERS :
GAIN DES LOYERS CUMULÉS :
VOTRE ÉPARGNE IMMOBILIÈRE :
LOYERS PAR MOIS :

Voir tous les résultats

Un spécialiste vous rappelle pour répondre à vos questions gratuitement et vous accompagne dans votre projet d'investissement en SCPI

Promis aucun spam ! Conformément à la loi "informatique et libertés" du 06/01/1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à nos services sur la page de contact. Vous pouvez également vous opposer au traitement de vos données.

Merci ! Votre simulation a bien été envoyée, vous serez recontacté dans les meilleurs délais.

contactCONTACTEZ NOUS !

Vous pouvez aussi nous contacter directement !

09 72 54 48 38

Données sécurisées

Experts assermentés

Service 100% gratuit

SCPI de rendement

Afin de se constituer un complément de revenu régulier, il est envisageable d’investir dans une SCPI de rendement. Elle a pour vocation de distribuer un revenu tous les trois mois tout en se constituant un patrimoine immobilier. En investissant dans divers types d’actifs, la mutualisation des risques locatifs est possible. C’est notamment le cas des SCPI diversifiées.

À noter qu’une SCPI de rendement peut être à capital fixe ou à capital variable. Dans le deuxième cas, la souscription de nouvelles parts de la SCPI peut se faire à tout moment. Malheureusement, ce n’est pas le cas des SCPI à capital fixe. En revanche, celles-ci permettent aux porteurs de parts de vendre leurs parts sur le marché secondaire selon des dates fixées par la société de gestion.

Investir dans une SCPI de rendement

Investir dans une SCPI de rendement, c’est synonyme de rentabilité et de diversification de patrimoine. Effectivement, les actifs immobiliers composant le portefeuille d’une SCPI de rendement sont très variés. Généralement, il s’agit généralement de bureaux, commerces, entrepôts et de locaux d’activités. Il suffit d’acquérir un certain nombre de parts de SCPI de rendement pour devenir un associé de celle-ci.

Il existe différents types de SCPI de rendement. Bien entendu, ils fonctionnent tous de la même manière. Il y a, par exemple, les SCPI diversifiées qui disposent d’un patrimoine plus important. Ce n’est malheureusement pas le cas des SCPI de commerce ou de bureaux. Ces dernières investissent principalement dans des actifs spécifiques. Il en va de même pour les SCPI spécialisées.

La fiscalité des SCPI de rendement

À titre de rappel, les SCPI sont fiscalement transparentes. En d’autres mots, elles ne sont pas imposées directement. Les porteurs de parts, quant à eux, devront déclarer leurs revenus fonciers dégagés par leur placement. S’ils sont supérieurs à 15 000 euros (recettes annuelles), alors, c’est le régime micro-foncier qui s’applique. Mais d’autres conditions doivent être respectées.

Pour ce qui est du régime réel, il concerne tout investisseur (détenteur de parts) ayant des revenus fonciers supérieurs à 15 000 euros. Ils seront, en clair, soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR) ainsi qu’aux prélèvements sociaux (17,2 %). Il faut d’ailleurs noter que les revenus financiers provenant de la trésorerie d’une SCPI sont taxables.

Les avantages de la SCPI de rendement

Les associés d’une SCPI de rendement bénéficient de divers avantages. Il y a, par exemple, la constitution d’un complément de revenu (sous forme de dividende), sans oublier la possibilité de souscrire des parts de SCPI à crédit. Il s’agit du mode d’acquisition le plus prisé par les épargnants. Cela permet d’optimiser la fiscalité des revenus fonciers dégagés par le placement.

Investir dans une SCPI de rendement permet également d’échapper aux contraintes de gestion. La gestion locative des actifs composant le patrimoine de la SCPI étant confiée à une société de gestion, le porteur de parts pourra se simplifier la vie. La diversification de son patrimoine immobilier est en outre l’un des avantages d’investir dans une SCPI de rendement.

SCPI fiscale

Tout comme les SCPI de rendement, les SCPI fiscales distribuent un revenu complémentaire. Concrètement, elles s’adressent aux épargnants souhaitant jouir d’une fiscalité avantageuse en investissant dans l’immobilier résidentiel locatif. Les SCPI fiscales permettent de réduire le montant de l’impôt sur le revenu. Il s’agit bien entendu d’un investissement à long terme.

La durée d’un placement en SCPI fiscale peut s’étendre jusqu’à 15 ans. Parfois, le porteur de parts est engagé jusqu’à la dissolution de la SCPI fiscale. C’est seulement après cela que la revente des parts devient possible. Quoi qu’il en soit, la cession de parts de SCPI fiscale peut entraîner la perte de l’avantage fiscal.

Les différents types de SCPI fiscales

Il existe 3 types de SCPI fiscales : les SCPI Pinel, les SCPI Malraux et les SCPI de déficit foncier. Chacune d’entre elles possède des atouts non négligeables. S’agissant de SCPI fiscales, leur patrimoine immobilier se compose principalement de biens immobiliers résidentiels locatifs neufs (ou rénovés). Les actifs détenus par les SCPI fiscales se trouvent en métropole ou dans les DOM-TOM.

Il convient de souligner que les parts d’une SCPI fiscale peuvent être souscrites au comptant ou à crédit. La deuxième option permet de profiter de l’effet de levier (fiscal) de l’emprunt. Il faut toutefois retenir que le recours à l’endettement pour souscrire des parts de SCPI fiscale est soumis à quelques conditions.

  • Les SCPI Malraux : Investir dans une SCPI Malraux permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 22 % ou 30 %. La fiscalité applicable dépend bien entendu de la zone dans laquelle le bien immobilier se trouve. Les SCPI Malraux investissent généralement dans des actifs immobiliers classés. Les conditions sont les suivantes : les immeubles doivent être loués pendant 9 ans, et l’enveloppe des travaux doit rester inférieure à 100 000 euros par an.
  • Les SCPI Pinel : L’investissement en SCPI Pinel ouvre droit à une réduction d’impôt maximale de 21 % sur une durée de 12 ans. Le portefeuille immobilier d’une telle SCPI fiscale se compose majoritairement d’immeubles résidentiels. Ils sont loués à des locataires fiables sous certaines conditions de revenus. Les loyers perçus sont plafonnés selon la loi en vigueur.
  • Les SCPI de déficit foncier : Peu connue des investisseurs, les SCPI de déficit foncier font partie des principales SCPI fiscales du marché. Elles ont pour vocation d’acquérir des biens immobiliers à rénover. Les travaux effectués sont déductibles des revenus locatifs perçus. S’ils dépassent le montant des loyers, le déficit foncier va alléger le revenu global de l’épargnant dans la limite de 10 700 euros.

Les avantages de la SCPI fiscale

Les avantages offerts par une SCPI fiscale sont multiples. Il suffit d’investir dans une SCPI Pinel, par exemple, pour jouir d’une réduction d’impôt de 21 %. Il faudra conserver ses parts pendant 12 ans pour en bénéficier. De leur côté, les SCPI Malraux proposent une réduction d’impôt de 22 % ou 30 %. La seule condition à respecter est de réaliser des travaux de rénovation dans un bien classé.

En ce qui concerne les SCPI de déficit foncier, le déficit créé ne doit pas être supérieur à 10 700 euros (hors intérêts d’emprunt). Il existe d’autres avantages liés à la détention de parts d’une SCPI fiscale. Il s’agit plus précisément de la mutualisation locative et de la souplesse d’investissement, sans oublier l’absence de contraintes de gestion.

SCPI de plus-value

Contrairement aux SCPI de rendement, les SCPI de plus-value ne distribuent aucun revenu à leurs associés. En d’autres termes, la distribution de revenus locatifs n’est pas l’une des priorités de ce type de SCPI. La revalorisation du capital immobilier est l’une des raisons poussant les épargnants à investir dans une telle structure.

Il y aura donc une augmentation parfois significative du capital entre la date de souscription et celle de la revente des parts. Afin d’en bénéficier, l’investisseur devra conserver ses parts pendant une durée déterminée. Les actifs immobiliers constituant le patrimoine d’une SCPI de plus-value sont sélectionnés selon des critères spécifiques. Parmi eux figure notamment le potentiel de revalorisation.

Investir dans une SCPI de plus-value

En investissant dans une SCPI de plus-value ou une SCPI de valorisation, l’épargnant ne percevra aucun revenu locatif du début jusqu’à la fin de l’investissement. L’objectif de cette structure étant de revaloriser son patrimoine, le porteur de parts devra se priver de dividendes. Il s’agit d’ailleurs d’un placement à long terme, car les plus-values sont réalisées annuellement.

Il est à noter qu’une SCPI de plus-value ou SCPI de capitalisation peut distribuer des dividendes exceptionnels. Aussi, il s’agit des fruits des plus-values effectuées sur les immeubles détenus par la SCPI elle-même. La stratégie d’investissement d’une SCPI de plus-value consiste à acquérir des immeubles décotés qui vont être revalorisés dans le temps suite à leur libération.

Les avantages de la SCPI de plus-value

Les actifs immobiliers détenus par une SCPI de plus-value sont très variés. Il s’agit généralement d’immeubles loués de type loi 1948 et loi 1989, sans oublier les biens immobiliers achetés en nue-propriété et les immeubles acquis en viager. Il est évident que l’investissement en SCPI de plus-value comporte de nombreux avantages.

Parmi les avantages offerts par une SCPI de plus-value, il y a la possibilité de se positionner sur le marché de l’immobilier avec un prix décoté. Ses associés (les porteurs de parts) peuvent également jouir d’une revalorisation à long terme de leur capital. De plus, la gestion locative des actifs d’une SCPI de plus-value est déléguée à une équipe de professionnels qualifiés (les sociétés de gestion contrôlées par l’AMF).